Séjours d'immersion

Devenez Volon’Terre ! Pendant deux ou trois semaines, vivez une immersion dans nos jardins pédagogiques pour apprendre les techniques agroécologiques in situ, accompagné·e par nos jardiniers-animateurs !

Les jardins du Mas de Beaulieu sont un espace où l’on vient apprendre, se ressourcer, rencontrer et partager. Les séjours d’immersion permettent de rendre accessible à tous les techniques et pratiques de l’agroécologie.
Ces séjours sont devenus au fil des ans un véritable programme de solidarité visant à sensibiliser et transmettre concrètement les valeurs et techniques agroécologiques à un grand nombre de bénéficiaires.

L’accueil de Volon’Terres est au cœur des missions de l’association. Jeunes et moins jeunes, ruraux ou urbains, expérimentés ou novices, à Terre & Humanisme, c’est la diversité des personnes que nous accueillons qui fait la richesse du lieu.
Nos séjours d’immersion sont basés sur l’échange et la solidarité : les Volon’Terres apportent une énergie physique et leur richesse humaine. Ils reçoivent du savoir et savoir-faire, une expérience de vie enrichissante, et la découverte d’activités parallèles à l’agroécologie (communication bienveillante, ateliers sensoriels, cuisine végétarienne…).

Nous consacrons beaucoup de temps à transmettre l’agroécologie, en théorie et en pratique, et dans le respect des rythmes et conditions physiques de chacun.
Ici, aucune question n’est stupide, nous expliquons les gestes de base autant que les notions plus pointues.

Notre souhait : que chaque personne reparte avec l’envie de jardiner, d’oser mettre les mains dans la terre. Pour cela, nous encourageons à observer, ressentir et ensuite à comprendre.

VolonTerres accueillis entre 2004 et 2016

VolonTerres locaux réguliers par an

VolonTerres en immersion court séjour par an

Votre séjour

Temps forts et planning de la semaine
  • Atelier communication bienveillante
    Une semaine sur deux, 3 heures d’atelier sont consacrées à la communication bienveillante. Cet atelier a été pensé pour répondre au besoin des VolonTerres, dans la relation à soi, à l’autre et au sein d’un groupe. Cette formation suscite une forte cohésion de groupe, elle libère la parole et réduit les conflits potentiels. Les outils délivrés sont utilisés au cours des jours suivant de formation et pratiqués de manière informelle par les VolonTerres.
  • Atelier jardin intérieur
    Cet atelier est un moment fort en échanges au sein du groupe de VolonTerres. Ce temps leur permet de parler librement et en toute sécurité de leur expérience. Le jardin intérieur propose des techniques pour nourrir son lien à la nature, à la terre, à soi et aux autres. Plusieurs animations sont proposées, autour du réveil des sens, du réveil de la créativité, de l’introspection et de l’échange par paire.
  • Temps de questions-réponses
    Chaque semaine, 2 heures sont consacrées aux questions-réponses. Cet échange est participatif, puisqu’il propose aux VolonTerres de partir de leur besoin d’informations, autour de l’agroécologie et des techniques utilisées. Le jardinier formateur est alors amené à répondre aux questions particulières pour nourrir l’ensemble du groupe.
  • Partage des savoirs et savoirs-faire
    Les VolonTerres sont invités à proposer un atelier de partage sur une thématique de leur choix en lien avec l’agroécologie.

Planning Séjour d'immersion

Une journée type

La durée de participation aux activités est d’environ 6 heures par jour. En été, la journée débute de bonne heure pour éviter les grosses chaleurs. Nous faisons au mieux pour respecter les rythmes de chacun.

Les activités concernent :

  • le jardin : aménagement, jardinage, mise en place de buttes, désherbage, semis, arrosage, selon la saison
  • la préparation des repas et les tâches collectives quotidiennes
  • l’appui à l’organisation d’évènements (Bourse aux plantes, Assemblée Générale, etc.), selon la période

Personnes de santé fragile : nous ne sommes pas habilités ni formés pour accueillir dans de bonnes conditions les personnes ayant un problème de santé (physique ou psychologique). Si vous êtes dans ce cas, contactez-nous avant de vous inscrire pour vérifier que votre séjour puisse se passer dans de bonnes conditions.

Jardiner avec les saisons

Les séjours d’immersion ne sont pas aussi techniques ou pointus que nos formations à l’agroécologie : ils sont avant tout une découverte et une initiation au jardin et à l’agroécologie. L’apprentissage des savoirs se fait donc au fil des saisons.

Mars
La chaleur de la serre, en plus d’offrir un peu de chaleur aux jardiniers, permettra de semer en pépinière une grande variété de légumes. En extérieur, les buttes seront préparées (aérobêche, croc, râteau) pour avoir la terre la plus accueillante possible pour nos semis en pleine terre. Mars est aussi une bonne période pour faire du bouturage.

Avril
Les pluies généralement abondantes et le temps qui se radoucit en font une période de prédilection pour les semis en pleine terre ou en pépinière. Les plants semés en mars sont rempotés dans des pots plus grands pour qu’ils s’épanouissent avant d’être repiqués. La préparation du sol se poursuit, les premiers plants de légumes sont repiqués dehors, quelques engrais verts seront semés. La quatrième semaine du mois, les VolonTerres nous aideront à préparer la bourse aux plantes.

Mai
Le soleil est de plus en plus présent, les pluies de plus en plus rares, nous devons nous préparer à l’été en étant vigilant au paillage de nos planches de cultures et en faisant de l’ombre aux légumes les plus fragiles. Mais malgré l’adage, en mai il peut encore geler, il faudra donc protéger les jeunes pousses du froid et attendre la moitié du mois pour repiquer les légumes du soleil. Les semis et plantations nous occuperont encore beaucoup alors que nous continuons à préparer des buttes de culture.

Juin
Le soleil est haut dans le ciel, les jours sont longs, les légumes poussent vite. On repique les plants, on continue de semer, et on reste très vigilant sur l’arrosage et le paillage. Avec la chaleur, c’est aussi le bon moment pour récolter et faire sécher les aromatiques.

Juillet et août
La chaleur est généralement bien installée. A cette période, il y a beaucoup d’entretien à réaliser dans le jardin : pailler, désherber, arroser… Le travail des mois précédents porte ses fruits, les récoltes sont abondantes mais nous ne pouvons pas tout manger. Ainsi, une bonne partie des activités se déroulera en cuisine pour la “transfo”, c’est l’heure des bocaux : coulis, confitures, ratatouilles, sauces… Et quand il fait vraiment trop chaud, on se repose à l’ombre en triant les semences.

Septembre
Septembre est généralement un mois intense au jardin. Il y a encore beaucoup de légumes à récolter et transformer, de semences à trier, d’aromatiques à sécher, de plantes à bouturer et les cultures d’hiver se préparent maintenant, il faut donc préparer le sol, semer en pleine terre et en pépinière. Certains engrais verts peuvent aussi être semés à cette période.

Octobre
La saison d’immersion touche à sa fin, même si le jardin ne s’arrête pas pendant l’hiver, c’est le moment de le préparer : rangement, protection, démontage de certaines structures et ombrières. Les récoltes et la transformation nous occupent encore et il faut poursuivre les semis en pépinière, les semis d’engrais verts, la préparation du sol.

Infos pratiques

Nous recevons 6 à 8 Volon’Terres par semaine, de la mi-mars à la mi-octobre. La durée du séjour est de 2 ou 3 semaines consécutives (du dimanche après-midi au dernier dimanche du séjour). Les nouveaux Volon’Terres sont accueillis sur le lieu par les Volon’Terres en cours de séjour.
L’accueil des Volon’Terres se fait le dimanche en fin d’après-midi. Les séjours se terminent le dernier dimanche. Les nouveaux Volon’Terres sont accueillis par les VolonTerres précédents.

Une participation solidaire aux frais inhérents à votre séjour vous sera demandée.

Le bénévolat, au fil de ces dernières années s’est transformé en séjour d’immersion. Ces séjours d’immersion bénéficient d’une part d’un véritable accompagnement de la part de nos jardiniers et d’autre part d’un vrai programme de solidarité et cela représente un coût pour l’association (Gaz, eau, électricité, repas, produits de salle de bain fournis, initiation à la communication bienveillante, temps d’échanges avec les jardiniers).
Cette participation n’a pas pour but d’absorber le coût intégral d’un séjour aussi est-elle de 35 € par semaine soit 5€/jour pour une personne, cela représente un soutien pour ce programme dont la qualité de l’encadrement bénéficie vraiment aux « Volon’Terre ».
Afin de réduire les désistements de dernière minute, nous demandons à ce que les frais de participation soient réglés au moment de l’inscription définitive. Cette somme pourra vous être restituée en partie à votre départ, selon votre capacité à participer aux frais de séjour.

  • Respect de la charte : les Volon’Terre et l’association doivent respecter leurs engagements mutuels décrits dans la Charte du Volon’Terre.
  • Le bulletin d’engagement Volon’Terre : à remplir si nous vous contactons pour une inscription définitive seulement.
  • Utilisation de votre image : des photos peuvent être prises durant votre séjour par d’autres Volon’Terres, des stagiaires ou des visiteurs. Terre & Humanisme en utilise certaines pour sa communication externe. Votre venue suppose que vous êtes d’accord pour que l’association utilise ces photos – sur lesquelles vous êtes susceptible de figurer – étant entendu qu’il en sera fait un usage respectueux.
    L’adhésion à l’association est obligatoire pour une durée d’un an minimum. Elle vous permettra de pouvoir rester en lien avec l’association, participer à l’Assemblée Générale et soutenir nos actions. Il est également obligatoire d’être couvert personnellement par la sécurité sociale et/ou une mutuelle.
  • Adhésion 2019 : 12€ pour les personnes non soumises aux impôts et 36€ pour les personnes soumises aux impôts (soit 12€ après déduction fiscale).
  • Hébergement : une aire de camping est à disposition. Merci d’amener votre matériel. Si le camping ne vous séduit pas, voici une liste des hébergements à proximité.
  • Nourriture : Terre & Humanisme met à disposition de quoi préparer des repas végétariens équilibrés (légumes, céréales, légumineuses, huile, condiments, fruits, thé, café, …), ainsi qu’une cuisine pour la préparation des repas.
  • Hygiène : au Mas de Beaulieu, l’eau est primordiale. Nous fournissons savon et dentifrice naturels. L’eau grise peut ainsi être traitée par notre phyto-épuration.
  • Matériel : pensez aux chaussures fermées pour les activités au jardin et aux chaussures d’intérieur, au matériel de camping (tente, matelas, duvet), une lampe torche, un chapeau et un vêtement de pluie, un maillot de bain pour les heures de repos à la rivière, un carnet pour prendre des notes, un couteau de type Opinel et des produits du terroir à nous faire découvrir ! N’hésitez pas à apporter vos instruments de musique (sauf djembés qui sont trop sonores pour le voisinage).
  • Animaux : pour le bien-être des jardins et des plantes, nous sommes dans l’obligation de refuser les animaux de compagnie sur le lieu.

Inscription

Les séjours en immersion sont terminés pour 2019.

Connectez-vous à cette page début janvier pour connaître les modalités d’inscription 2020.. A bientôt

Les séjours en immersion ont évolué, les modalités d’inscription également. Depuis trois ans, Terre et Humanisme inscrivait les candidats « volonTerre » selon un mode de sélection radical : « Premier arrivé, premier servi ».
Cette année, vous faites votre demande d’inscription en ligne et l’association vous recontacte pour confirmer votre inscription.
Si vous souhaitez faire un séjour d’immersion dans nos jardins, merci de bien vouloir procéder comme suit :
Prenez connaissance de tous les onglets de cette page, de nombreuses informations vous sont partagées afin de vous aider à la compréhension de nos séjours.

Il vous reste des questions ? Contactez Carinette au 04 75 36 64 01 ou par mail : infos@terre-humanisme.org

Motivé.ée.s, le sourire aux lèvres, impatient.e.s d’avoir les mains dans la terre, de ramener une spécialité de chez vous pour partager pendant votre séjour, de vivre en collectif une expérience forte et enrichissante ?
Alors faites une demande d’inscription en ligne en remplissant le questionnaire suivant avant le 14 mars 2019 (pour un séjour sur mai/juin) :

IMPORTANT :

L’association reprendra contact avec vous pour une inscription définitive la semaine du 28 février.
Les autres candidatures seront enregistrées en liste d’attente.

L’adhésion à l’association est une obligation légale. Elle vous permet de bénéficier d’une assurance responsabilité civile lors de vos activités sur le site de l’association. Il est également obligatoire d’être couvert personnellement par la sécurité sociale et/ou une mutuelle.
Adhésions 2019 : 12€ pour les personnes non imposables ou 36€ à 66% déductible des impôts.

Local

Toute l’année, un jour par semaine, nous accueillons des VolonTerres locaux, c’est à dire qui résident en Ardèche ou à proximité du siège. Ce volontariat, plus souple que les séjours d’immersion, permet de découvrir les jardins et les pratiques agroécologiques au fil des saisons et requiert un engagement sur le long terme.

Hébergement : l’hébergement des VolonTerres locaux n’est pas pris en charge par Terre et Humanisme. Le volontariat local est dédié aux personnes résidant à proximité de l’association.

Nourriture : le repas du midi est collectif au Mas de Beaulieu. Les VolonTerres locaux peuvent participer à ce repas en emmenant un plat à partager (tarte, dessert, fruits, fromage, etc.)

Inscriptions : Pour s’inscrire, vous devez contacter Clément par email à : jardins @ terre-humanisme.org.

Et ailleurs

Liste d'associations "amies"

Il n’y a pas assez de place à Terre et Humanisme pour accueillir tout le monde. Mais il existe à plein d’autres endroits l’envie de mettre les mains dans la terre et de vivre une aventure collective. Nous avons fait une liste d’associations “amies” qui pratiquent l’agroécologie et accueillent des bénévoles.

  • Eco site Oasis Bellecombe (26)Oasis Bellecombe est un “éco-site” où Corine et Michel les” gardiens” du lieu, essayent de démontrer la possibilité pour l`être humain de vivre en autonomie, et en harmonie avec la nature. Nous vous y accueillons le temps d’une nuit ou d’un séjour plus long, dans des hébergements insolites de type yourtes, tipi, roulotte, cabane dans les arbres ou votre tente. Ici, vous trouverez 83 hectares de nature alentours, un paysage magnifique à 720 mètres, plein sud, une source, trois ruisseaux, un étang et un lac…création en cours d’un jardin Mandala…et nos 2 chats Mila et Léo…. Il y a des bacs de phyto-épuration pour les eaux grises, et bien sûr des toilettes sèches.Michel Marchand et Corine Tournier
    “Combe Bernard” – 26470 LA MOTTE CHALENCON
    contact@oasisbellecombe.com – 06 11 30 29 89 – www.oasisbellecombe.com
  • Les jardins en partage de l’Ardèche mériodionale (07)
    Les jardins en partages sont de petites oasis de nature conçues et gérées collectivement. Nés d’initiatives locales, les jardins sont portés par des structures associatives dont les objectifs sont divers et variés partageant des valeurs communes. jardinenpartage07@gmail.com
    Site internet. (http://jardinsenpartage.eklablog.fr)
  • Association VIE (07)
    Créée le 9 mai 2009, l’Association “Vivre les Initiatives Ensemble” (V.I.E) promeut le respect de l’humain, son environnement, le respect des différences et de la biodiversité. Elle s’engage dans des réflexions et des actions mettant en lien les problématiques sociales et la nature. Ateliers de jardinage thérapeutique et agroécologique pour les personnes en situation de handicap, les personnes âgées et les enfants. Jardinage pratique et éducation à l’Environnement, V.I.E a créé son jardin adapté aux personnes à mobilité réduite sur la commune de Lachapelle-Sous-Aubenas (07). Lieu de rencontres intergénérationnelles, d’échanges, de partages, de convivialité,…Le Coulet, 07380 Pont-de-Labeaume06 58 08 41 12 / 06 24 85 31 38 / 04 75 38 07 73
    asso.v.i.e@hotmail.fr
    Site internet. (http://asso-vie.blogspot.fr)
  • Le Bateleur (07)
    Le Bateleur est une association dont le but est de faire vivre et de valoriser les ressources locales, vivrières et culturelles, en organisant des activités de production, de transformation, et d’animation. L’association souhaite remettre la culture au centre des choses : culture de la terre, du lien social, du goût des choses et des sens. Ainsi, le Bateleur travaille autour de l’agriculture, des circuits courts, du lien entre le producteur, le consommateur et son assiette, du local. Via toutes ses activités, l’association souhaite être actrice et média des dynamiques agri-culturelles du territoire.
    Champs d’action : jardin de production aromatique et maraîcher, transformation, alimentaire et conserverie, organisation d’événements agri-culturels. Les bénévoles sont nourris et logés sur place.Claire Deboffe
    contact@le-bateleur.org
    06 29 42 03 28
    Site internet. (http://www.le-bateleur.org)
  • La Clémenterie (07)Le lieu s’étale sur 88 hectares, dont les trois quarts sont de la lande pratiquement inabordable. Le reste, des terrasses croulantes ou non a un charme fou.
    L’association La Clémenterie est gérée par un petit groupe d’habitant-e-s et non-habitant-e-s en une direction collégiale qui ne supporte pas les grandes gueules et les assoiffé-e-s de pouvoir. Paysan-ne-s, bricoleureuses, bâtiseur-euses à tour de rôle, selon l’humeur, l’équipe vie l’utopie bien concrète du renversement du capitalisme par le visage humain!04 75 37 26 33
    Site internet (http://la-clementerie.revolublog.com)
    laclementerie@mailoo.org
  • Verger de l’abeille (21)
    Le verger accueille des bénévoles tout au long de l’année mais juste un ou deux à la fois. L’activité principale, c’est le verger mais il y a un potager pour la consommation de la maison. Il y a une ferme pédagogique menée par Aurélie et un élevage de mouton mené par Vincent.21320 Avosnes
    Site internet. (vergerdelabeille.com)
    03 80 30 53 24
  • La belle Verte (21)
    La belle verte est un éco-lieu expérimental destiné à la formation en agroécologie et permaculture. En place sur le site : toilettes sèches et phyto-épuration, éolienne auto-construite Piggott, panneaux solaires pour eau chaude sanitaire, jardins bios(spirale aromatique, key hole, buttes, serre), tour à bois manuel, forge, ruches Warré, étang biologique…Site internet. (la-belle-verte.net)
  • Les Amanins (26)
    Sur cet écrin de nature, la ferme des Amanins a restauré et implanté des bâtiments pour accueillir les publics en demande de savoir faire écologique, agricole, et pédagogique. Production agricole, hébergement, éducation, sensibilisation, alimentation, échanges… Les activités s’inscrivent dans un lieu éco et auto construit. Que ce soit en vacances, en stage, en forum, en séminaire ou en classe découverte, la ferme propose un cadre favorable au bien être, la détente et la rencontre.Les Amanins
    26400 La Roche-Sur-Grâne
    04 75 43 75 05
    Site internet (http://www.lesamanins.com)
  • Terre d’Isis (40)
    Jardinage agroécologique, permaculture, auto-construction, aménagement d’un éco-lieu, alimentation saine, santé/bien être.
    Les terres d’Issis se situent dans la commune de Saint Laurent de Gosse, au sud des Landes, à la limite du Pays Basque. De retour dans cette ancienne ferme, après divers projets en France et à l’étranger, ses habitants choisissent d’aménager ce lieu et d’y vivre en accord avec la Nature et de partager leurs expériences à travers des stages, des animations, des chantiers bénévoles et autres rencontres. Les activités incluent l’entretien d’une magnifique forêt, l’auto-construction et la mise en place d’un potager en respectant les principes de la permaculture.374 chemin d’Issis
    40 390 Saint-Laurent-de-Gosse
    09 50 48 03 26 / 06 95 55 29 02
    terre.issis@gmail.comSite internet (http://www.terre-issis.fr)
  • Manoir de la Gree (44)
    Ce lieu collectif et ouvert sur 30 hectares de terre (forêt, rivière, étang et champs), fonctionne en autosuffisance en eau et en électricité. Les volontaires sont bienvenus pour partager le quotidien d’une vie sobre et heureuse : jardin en agroécologie, activités de boulangerie, de menuiserie sont proposées ainsi que des formations en éducation populaire. Gros projets de rénovation de bâti en perspective.Soulvache (44)
    Près de Chateaubriand, entre Rennes et Nantes
    06 52 88 88 10
    dorotheemiss@yahoo.fr
  • Partager la terre (83)
    Partager la Terre a pour but de promouvoir l’agroécologie par la sensibilisation, le conseil, l’assistance, l’expertise, l’échange et la transmission des savoirs et des savoir-faire. Au niveau local, elle s’implique dans des projets d’agroécologie, de jardins partagés, d’habitat groupé, d’éco-habitat, de dynamique de Territoires en Transition. Au plan international l’association développe des actions pour l’amélioration des conditions de vie au Cameroun et au Mali. Pour atteindre ses objectifs l’Association réalise des actions en direction de tout type de public et structure (professionnels, particuliers, collectivités locales, associations, établissements scolaires,…).83690 Salernes
    Site internet http://partager-la-terre.fr/
    04 94 98 18 17
    06 25 49 59 71

"Si chacun de nous fait le peu qu'il peut avec conviction et responsabilité, je vous assure que l'on fera énormément."

Pierre Rabhi Je fais un don

Pin It on Pinterest

Share This