fbpx

Nos actions

La solidarité agroécologique

Dans le rapport « Agroécologie et droit à l’alimentation » (2011), Olivier De Schutter, rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation du Conseil des droits de l’homme à l’ONU, indique que l’agroécologie peut doubler la production alimentaire mondiale tout en réduisant la pauvreté et en apportant des solutions au changement climatique.
Nous croyons que c’est grâce à l’auto-organisation, à la mise en réseau et à l’action collective qu’il est possible de démultiplier et de développer l’agroécologie sur les territoires. L’ingrédient essentiel ? La solidarité entre les peuples, entre les populations rurales et urbaines. C’est ainsi que nous créons un nouveau modèle économique et social.
Au Nord comme au Sud, Terre & Humanisme coopère avec des organisations paysannes locales et des associations pour diffuser l’agroécologie au plus près des populations.

Notre rôle : faciliter la mise en réseau des acteurs de l’agroécologie à l’échelle des territoires et leur apporter des soutiens techniques, méthodologiques et financiers.

Dynamiser l’agroécologie à l’échelle des territoires

Mener à bien la transition agroécologique en France, c’est répondre aux enjeux de notre temps dans une démarche responsable et durable. Véritable stimulante de l’économie locale et vectrice de lien social, l’agroécologie propose une approche systémique du lien entre agriculture et alimentation. Elle revalorise la place du paysan et le rôle du consommateur en offrant aux habitants la possibilité de bénéficier d’une alimentation saine et locale à un prix accessible.
Depuis quelques années, Terre & Humanisme s’implique sur le territoire français avec de nombreux partenaires, pour diffuser l’agroécologie au plus grand nombre et développer des pôles de transmission et d’insertion sociale.

 

Orchestrer les dynamiques vers un réseau d’acteurs

La région méditerranéenne fait face à d’importants défis climatiques, environnementaux et socio-économiques. Le développement des systèmes d’exploitation agricoles industrialisés a été soutenu au dépend des systèmes de polyculture-élevage bien mieux adaptés aux agroécosystèmes sensibles.
Actuellement, sociétés civiles et institutions replacent l’agriculture à faibles impacts environnementaux et la valorisation des produits de terroirs au cœur des politiques de développement durable.
En Méditerranée, Terre et Humanisme soutien des acteurs locaux engagés pour la diffusion de l’agroécologie, et accompagne l’émergence d’un réseau  méditerranéen de l’agroécologie.

 

Une lutte intégrée contre la désertification

Le Sahel fait partie des régions où l’insécurité alimentaire a le plus augmenté depuis 1990. Vivant d’une agriculture familiale de subsistance fortement soumise aux aléas climatiques, les communautés paysannes y subissent précarité alimentaire et pauvreté structurelle.
Pour retrouver de l’autonomie locale et faire reculer le désert, de plus en plus d’acteurs se tournent vers l’agroécologie. Terre et Humanisme et ses partenaires identifient comme enjeux prioritaires la souveraineté alimentaire, la lutte contre la désertification, la préservation de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique.

 

"Si chacun de nous fait le peu qu'il peut avec conviction et responsabilité, je vous assure que l'on fera énormément."

Pierre Rabhi
Je fais un don

Pin It on Pinterest

Share This