L’agroécologie a besoin de relais, de personnes passionnées et convaincues par l’utilité d’une pratique respectueuse de l’environnement et de l’être humain. Chaque année, Terre & Humanisme forme une vingtaine d’animatrices et animateurs pour essaimer l’agroécologie.

Organisée au Mas de Beaulieu (Ardèche) et à l’Oasis de Pen An Hoat (Bretagne), la formation Animateur en Agroécologie a pour vocation de créer un corps d’animateurs ayant une approche globale de l’humain dans la nature et de permettre d’essaimer l’agroécologie en France et à travers le monde. Elle est également proposée dans les pays partenaires de l’association tels que le Burkina. Aujourd’hui, près de 145 animatrices et animateurs composent le réseau des AAE en France.
Ces animateurs pourront intervenir (au nord comme au sud) suivant leurs spécificités : sensibilisation, techniques agroécologiques, accompagnement de projets de jardins partagés, d’écolieux, enseignement agricole, agroécologie paysanne etc… répondant ainsi à la demande croissante de formation en agroécologie.

En quête de sens

Plus qu’une formation, c’est une véritable expérience humaine que viennent chercher les candidats, la plupart en transition personnelle et professionnelle. A raison d’une semaine par mois pendant 8 mois, les stagiaires apprennent à se familiariser avec les outils pédagogiques de transmission et de communication. Chacun apprend à mieux se connaître et est invité à définir un projet personnel. Les connaissances acquises sont ensuite mises en pratique lors d’un stage de trois semaines.

AAE-ThéauPellennecAnimateur en 2014, Théau Pellennec témoigne :

La formation m’a permis d’envisager l’agroécologie comme un mouvement social permettant de réconcilier l’homme à la nature. Cette formation opère un signe de changement à l’intérieur de soi. A l’issue de la formation il y a comme un désir de faire, de pouvoir faire sa part. J’ai d’autant plus envie de m’installer comme paysan pour contribuer au changement de paradigme.

 

AAE-2015ArdecheNouvelle promotion

La promotion 2015 promet de belles rencontres. Âgés de 20 à 65 ans, les 23 stagiaires (12 en Ardèche et 11 en Bretagne) débordent d’idées et de projets : installation de fermes agroécologiques ou de jardins partagés, coaching pour jeunes maraîchers, intégration du bien-être de l’animal dans la pratique de l’agroécologie, etc.

Les futurs animateurs ont été reçus par Pierre Rabhi, chez lui, pour un moment d’échange riche en émotion.

Plus d’infos

Pin It on Pinterest

Share This